vendredi 11 avril 2014

Yannick Pilon Golf travaillera au Club Saguenay Arvida dessiné en partie par Stanley Thompson

Le trou no. 16 démontre bien le caractère unique des
trous originaux de Stanley Thompson
Je suis bien heureux d’annoncer que le Club de Golf Saguenay Arvida a fait appel à mes services afin de procéder à la planification requise pour la reconstruction de 6 de ses 18 verts lors des trois prochaines années.  Situé à Jonquière sur la rive de la rivière Saguenay, ce magnifique parcours situé a été partiellement dessiné par le célèbre architecte canadien Stanley Thompson qui a en créé les neuf premiers trous en 1947.  Le parcours a depuis été agrandi en parcours de 18 trous et les neuf trous originaux sont répartis sur les deux neufs du parcours que les golfeurs fréquentent aujourd’hui.

Le défi sera particulièrement intéressant, puisque la plupart des verts visés par les travaux sont des verts originaux de Stanley Thompson.  En effet, quelques-uns d’entre eux souffrent aujourd’hui de problèmes agronomiques dus bien souvent à leur petitesse ou à des problèmes de drainage chronique que le Club est maintenant prêt à adresser.  Du déboisement massif est d’ailleurs en cours à proximité de certains verts et plusieurs trous afin d’ouvrir des vues sur la magnifique rivière Saguenay et également permettre aux verts de profiter d’un ensoleillement et d’une aération accrue. Ceci constituera sans doute la première étape vers des conditions de jeu améliorées et une nouvelle appréciation du parcours.

Le trou no. 4 met très bien en valeur la topographie
ondulée du site.
Un des éléments prioritaires de cet important projet pour le Club sera sans aucun doute la sauvegarde du caractère d’origine laissé par Stanley Thompson et son équipe, tout en permettant au Club de moderniser ses infrastructures et ainsi cimenter sa place dans l’élite des parcours de la région du Saguenay-Lac-St-Jean. 

Stanley Thompson aura laissé une empreinte importante dans l’histoire de l’architecture de golf au Canada, avec la création de son « Big Five » (Banff Springs, Jasper Park Lodge, St Georges, Capilano et Highlands Links) et quantité d’autres parcours qui impressionnent encore aujourd’hui par leur audace et leurs qualités esthétiques et stratégiques.  Son impact au Québec a cependant laissé relativement peu de traces encore clairement visibles, mis à part les œuvres de ses disciples (Howard Watson, John Watson, Graham Cooke) qui, elles, sont plus présentes. Sa plus grande œuvre Québécoise demeure le Club de Golf du Château Montebello, reconnu pour ses paysages et ses trous en harmonie avec la topographie accidentée du site.

Le parcours débute avec un trou mettant en valeur
des vues panoramiques de la vallée de la rivière Saguenay.
Une originalité particulière est cependant encore bien présente sur les trous originaux de Stanley Thompson au Club Saguenay Arvida.  On y retrouve des allées fortement ondulées qui suivent la topographie naturellement accidentée du site, tout comme des fosses de sable aux abords très prononcés et aux formes souvent artistiques qu’on retrouve peu dans cette région du Québec.  On peut donc soupçonner que cette touche est l’œuvre du maître, lui-même.  C’est donc avec une grande joie et une grande humilité que je m’apprête à m’attaquer à ce mandat avec les dynamiques responsables du Club.

©Yannick Pilon Golf 2014

Aucun commentaire:

Publier un commentaire